¡ CAMINAR !

LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! » Coopération entre organisations mémorielles des descendants et amis des exilés de l’Espagne Républicaine

  • Collioure 1939 – “Les jours bleus de Antonio Machado”
    par caminar le 26 mars 2019 à 08:08

    « Ces jours bleus… », les derniers vers écrits par Antonio Machado à Collioure Peu après sa mort, son frère, José, a retrouvé dans une poche de son manteau, sur un bout de papier, le dernier et seul vers qu’Antonio Machado ait écrit à Collioure : « Estos días azules y este sol de la infancia ». Serge Barba célèbre Antonio Machado, poète exilé disparu dans la tourmente de la Retirada « Los días azules de Antonio Machado » est le titre du livre que la Fondation Antonio Machado de Collioure, sous la direction de notre ami Serge Barba, vient de publier aux éditions Trabucaire de Canet-en-Roussillon à l’occasion des 80 ans de la disparition de celui qui disait qu’en Espagne l’aristocratie réside dans le peuple. Continuer la lecture Collioure 1939 – “Les jours bleus de Antonio Machado” sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Bordeaux : une exposition à la mémoire des « Rotspaniers »
    par Association AY CARMELA le 13 février 2019 à 09:36

    A Bordeaux, l’ancienne caserne Niel et les « Rotspaniers » Ce vendredi 8 février dans un lieu de mémoire qu’est l’ancienne caserne Niel, d’où 2000 à 3000 prisonniers espagnols partaient chaque jour construire la base sous-marine, a été inaugurée l’exposition Rotspanier – Espagnols rouges – travailleurs forcés oubliés de la Seconde Guerre mondiale. Les Républicains espagnols à la caserne Niel Emmanuel Dorronsoro, Président de Ay Carmela, a rappelé dans son allocution, ce qu’ont enduré ces 60 000 républicains espagnols, « Étrangers indésirables », qui, dès le mois d’avril 1939, ont été utilisés comme main-d’œuvre dans les 250 compagnies de travailleurs étrangers (CTE), et ensuite dans les GTE (groupements de travailleurs étrangers). Un grand nombre de ces républicains espagnols – 10 000 – entreront dans la Résistance et participeront à la libération de la France. Continuer la lecture Bordeaux : une exposition à la mémoire des « Rotspaniers » sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • 80ème anniversaire de la Retirada
    par Association AY CARMELA le 8 février 2019 à 09:27

    Février 1939 : environ 500 000 Républicains espagnols franchissent la frontière dans les Pyrénées Orientales Dans le cadre du 80ème anniversaire de la Retirada, le quotidien l’Humanité a publié quatre pages consacré à cet événement. Vous y trouverez un entretien avec Geneviève Dreyfus Armand, historienne, Présidente d’Honneur de Caminar, qui aborde la Retirada sous un aspect historique et sociétal de cette partie de notre histoire commune à l’Espagne et à la France. Vous y trouverez également le témoignage poignant de notre ami Jean Ortiz, maître de conférences émérite à l’Université de Pau, qui nous livre la Retirada vécue par son père Enrique, qui a passé la frontière par Prats del Mollo le 13 février 1939. Petri GARCIA Continuer la lecture 80ème anniversaire de la Retirada sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Renée Lafont a désormais une parente identifiée : Maïtena Biraben
    par caminar le 4 février 2019 à 10:09

    Journaliste française fusillée par les franquistes, Renée Lafont a désormais une parente identifiée : Maïtena Biraben  Il y a deux ans, l’universitaire palois Jean Ortiz découvrait grâce à ses patientes recherches sur les victimes de la Guerre d’Espagne et ses travaux d’enquête avec les associations mémorielles républicaines qu’une Française, fusillée par les franquistes, se trouvait dans l’une des deux immenses fosses communes de Cordoue. Cette femme avait un nom : Renée Lafont. Et elle n’avait pas toujours été une anonyme oubliée parmi les quatre mille victimes cordouanes de la terreur nationaliste. Intellectuelle renommée en son temps, traductrice et hispaniste reconnue mais aussi écrivaine libérée ainsi qu’en atteste l’un de ses romans, Renée Lafont avait été envoyée en août 1936 par Le Populaire -quotidien socialiste de Léon Blum- couvrir les combats entre les forces républicaines et les factieux qui venaient de prendre cette ville phare de l’Andalousie. Continuer la lecture Renée Lafont a désormais une parente identifiée : Maïtena Biraben sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Théâtre documentaire – ROMANCERO DES OMBRES
    par Association RETIRADA 37 le 27 janvier 2019 à 19:07

    Nous sommes heureux de vous convier à notre prochaine création ROMANCERO DES OMBRES, théâtre documentaire d’après le film "Compañeras" de Dominique Gautier et Jean Ortiz et le récit de Manuel Cano Lopez.. Continuer la lecture Théâtre documentaire – ROMANCERO DES OMBRES sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • « Rotspanier » (Espagnols rouges) à l’espace Darwin
    par Association AY CARMELA le 23 janvier 2019 à 08:20

    Espace DARWIN à Bordeaux, du 8 février au 8 avril 2019 : exposition sur les « Rostpanier» ou « espagnols rouges » L’association Mémorielle républicaine espagnole « Ay Carmela ! »,  les historiens Peter Gaida et Antonio Muñoz Sanchez, présentent du 8 février au 8 avril 2019 à l’espace DARWIN à Bordeaux, une exposition sur les « Rostpanier» ou « espagnols rouges », travailleurs forcés oubliés de la Seconde Guerre mondiale.  « Cet environnement Darwin », site privilégié d’expression libre, de fraternelle convivialité dans ce lieu insolite qui fut celui de l’enfermement ajoute à la symbolique voulue par les descendants et les historiens. Home site  » Travailleurs forcés oubliés de la seconde guerre mondiale «  Cette exposition arrive fort à propos : elle plonge dans l’histoire oubliée de ces exilés, victimes de ce que les historiens reconnaissent de plus en plus comme le premier épisode du deuxième conflit mondial. Continuer la lecture « Rotspanier » (Espagnols rouges) à l’espace Darwin sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Ay Carmela – 80 ans de La Retirada
    par Association AY CARMELA le 21 janvier 2019 à 13:49

    Dans le cadre de la commémoration des 80 ans de La Retirada, l'association Ay Carmela est heureuse de vous inviter au premier volet de cette commémoration Continuer la lecture Ay Carmela – 80 ans de La Retirada sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Caminante, te deseamos un feliz año nuevo 2019
    par caminar le 26 décembre 2018 à 18:00

    Continuer la lecture Caminante, te deseamos un feliz año nuevo 2019 sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • A Domérat avec le CMRE, les enfants volés et le film « Enterrar y callar »
    par Editeur BLOG le 21 décembre 2018 à 09:18

    Le 16 novembre 2018, le Collectif pour la Mémoire de la Seconde République Espagnole – CMRE – a organisé au Centre Albert Poncet, à Domérat (Allier), une projection du film « Enterrar y callar » (Enterrer et se taire) en présence de la réalisatrice, Anna LÓPEZ LUNA. Une centaine de personnes a assisté à la projection qui a été suivie d’un débat. Ce film traite des rapts de nouveau-nés dans des hôpitaux publics espagnols, à partir de la fin de la guerre civile, en 1939, pour les soustraire à l’influence « néfaste » des Républicains, et les élever dans la « vraie foi »… Ces vols se sont poursuivis jusque dans les années 90. A la suite de contacts avec une association de victimes, Anna LÓPEZ LUNA a entrepris de parcourir l’Espagne pendant trois semaines avec son père, pour un « voyage en enfer » comme celui-ci l’a appelé, lui n’osant même plus, à la fin, assister à ces entretiens si douloureux. Continuer la lecture A Domérat avec le CMRE, les enfants volés et le film « Enterrar y callar » sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Où en est-on de « l’affaire Renée Lafont », la journaliste française fusillée par les franquistes ?
    par caminar le 16 décembre 2018 à 21:09

    l’affaire Renée Lafont Il y a quelques mois, nous avons alerté les opinions publiques françaises et espagnoles au sujet « d’une française gisant dans une fosse commune de 2000 corps au cimetière de la Salud à Cordoue. Cette information est attestée par de nombreux documents et témoignages. Qui était Renée Lafont ? Renée Lafont, fusillée le 1er septembre  1936, sur le front de Cordoue par les franquistes, était une journaliste  et romancière remarquable. Une grande figure féminine libérée en ce début de XXème siècle. Elle se trouvait en reportage en Espagne pendant la « guerre civile » et ne cachait pas sa sympathie envers les républicains et antifascistes. Pendant des années, un silence de plomb a pesé sur le sort des 4 000 républicains assassinés par les fascistes à Cordoue, ensevelis dans les fosses communes des deux cimetières de la ville, dont le corps de Renée Lafont. Continuer la lecture Où en est-on de « l’affaire Renée Lafont », la journaliste française fusillée par les franquistes ? sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]