¡ CAMINAR !

LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! » Coopération entre organisations mémorielles des descendants et amis des exilés de l’Espagne Républicaine

  • Franco ou la gestion des déchets…de l’humanité
    par Association M.E.R. 47 le 19 novembre 2018 à 18:49

    Franco va être exhumé del Valle de los caidos. Mais où transférer sa dépouille ? La famille du dictateur souhaite qu’elle repose dans la cathédrale de la Almudena à Madrid. Ce projet a suscité une large indignation. Néanmoins il va bien falloir trouver une nouvelle destination au squelette du despote. Examinons les possibilités. Franco, une gargouille plus vraie que nature L’idée, somme toute classique, d’inhumer Franco dans une église ne manque pas d’attraits. Elle n’est pas dépourvue de cohérence alors que Franco s’y sentait comme larron en foire. L’église ne manque pas de propriétés et la sépulture serait exemptée de taxes foncières. Surtout le caudillo compléterait utilement la collection des statues terrifiantes, mettant en garde les fidèles sur les affres promis aux incrédules. En gargouille, Franco serait très convaincant. Mais à y bien réfléchir cette option est à proscrire. Continuer la lecture Franco ou la gestion des déchets…de l’humanité sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Le centre d’archives ITS Arolsen en Allemagne cherche des familles de déportés
    par Editeur BLOG le 9 novembre 2018 à 18:50

    Nous publions ce message de notre ami Alban Sanz, animateur du site « Cartas del exilio ». « Le centre d’archives ITS Arolsen en Allemagne cherche des familles de déportés pour leur rendre les effets personnels de ces derniers. C’est un ami historien et chercheur Antonio Munoz Sanchez qui faisait des recherches sur l’organisation TODT à Francfort qui m’a communiqué la nouvelle. Le centre d’archives ITS Arolsen lui a demandé de l’aide pour retrouver les familles de déportés pour leur rendre les effets personnels de leurs proches. Une liste a été établie avec des noms et le centre ITS Arolsen recherche les familles concernées. Des journalistes espagnols ont déjà été mis dans la boucle (voir l ’article dans El Mundo >>> https://is.gd/q2eptd et aussi écouter celui de la radio aragonaise >>> https://is.gd/nEoi7S – en espagnol). Continuer la lecture Le centre d’archives ITS Arolsen en Allemagne cherche des familles de déportés sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Genèse du « tiers » de rue des Républicains Espagnols par Jean ORTIZ
    par caminar le 7 novembre 2018 à 22:16

    Pau a enfin sa rue des Républicains espagnols Ouf !!! Il était temps. Pau a enfin sa « rue des Républicains espagnols en Béarn ». Pourquoi « en Béarn » ? Pourquoi cette restriction ? L’Espagne n’est pas loin… Qui plus est, la mémoire de la MOI, des guerrilleros, est majoritairement communiste. Mais à leurs côtés, à Pau, et en Béarn, participèrent à l’antifascisme des groupes d’anarchistes et de socialistes « unitaires ». Les déchirures entre mouvances furent graves, moins ici sans doute qu’ailleurs (quasiment tous étaient d’origine aragonaise), mais ils prônaient tous « la revolución ».  Pau a enfin sa rue républicaine espagnole… Il a fallu ramer longtemps, une poignée de militants de la mémoire, une association MER opiniâtre, jusqu’à ce que l’idée devienne, chez les palois, une « force matérielle » ; l’opinion publique, gagnée à cette idée, fit basculer François Bayrou et le Conseil municipal. Continuer la lecture Genèse du « tiers » de rue des Républicains Espagnols par Jean ORTIZ sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Jean ORTIZ rend hommage aux Républicains et antifascistes espagnols
    par caminar le 6 novembre 2018 à 22:29

    A PAU, Jean ORTIZ rend hommage aux Républicains et antifascistes espagnols Notre campagne pour une rue destinée aux Républicains espagnols à Pau, dans le quartier « ghetto rouge » où ils vivaient, Le Hédas, nous a conduits à enrichir notre niveau en occitan ! La municipalité a lâché le tiers d’une rue importante : (comte) de Guiche. Nous inaugurons donc un « bout » de rue aux Républicains, un bout « un troç », mais une victoire, et un symbole. Un bout de rue, certes… mais il n’y a pas de petite victoire sur le chemin des peuples… « Reposez en paix camarades… Nous sommes là pour rappeler qui vous étiez » Cultiver la mémoire des peuples, c’est résister au présent C’est sortir du récit victimaire, c’est faire vivre, aujourd’hui, les valeurs de cette 2ième République espagnole, si modérée mais si insupportable aux nantis, qui y perdaient quelques privilèges.  Continuer la lecture Jean ORTIZ rend hommage aux Républicains et antifascistes espagnols sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • MER PAU inaugure la rue des Républicains Espagnols en Béarn
    par caminar le 5 novembre 2018 à 22:47

    A Pau, l’association MER – Mémoire de l’Espagne Républicaine – concrétise un long travail pour le Devoir de Mémoire. Claudine Bonhomme, Présidente de MER,  explique dans le texte publié ci-dessous ce que fut le parcours de centaines de milliers d’Espagnols, chassés de leur pays par la peste brune européenne. Si nous n’y prenons pas garde, nous aurons à affronter une nouvelle catastrophe car la bête bouge encore. Iinsidieusement, elle pénêtre les esprits, canalise les mécontentements et prend légalement le pouvoir, pays après pays. Cela ne rappelle-t-il rien ? « La  proclamation de la IIème République en Espagne le 14 avril 1931, fut pour le peuple espagnol un grand jour empli d’espérance et de fraternité. À ce peuple inféodé aux grands propriétaires terriens, au patronat et à l’Église, la République apportait l’école et la santé pour tous, un code du travail avec des droits nouveaux, la possibilité pour les femmes de faire des études et de travailler, le droit de vote pour elles ainsi que le droit à l’avortement. Continuer la lecture MER PAU inaugure la rue des Républicains Espagnols en Béarn sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Pau : Rue des Républicains Espagnols en Béarn
    par caminar le 4 novembre 2018 à 22:36

    A Pau, une rue des Républicains Espagnols en Béarn vient d’être inaugurée. C’est une victoire contre l’oubli. L’oubli de la seconde République espagnole, fauchée par des généraux dont la seule idée que le peuple espagnol puisse s’éduquer, s’exprimer librement, s’affranchir du carcan imposé par les forces ultra conservatrices était un scandale. nous reproduisons, ci-après, le texte de la prise de parole de José Garcia, vice-président de notre coordination, à l’occasion de cet événement. « C’est peu de dire que c’est un honneur pour moi que d’être ici parmi vous, à l’occasion de l’inauguration de la « Rue des Républicains Espagnols en Béarn ». C’est au nom de la coordination d’associations Caminar qu’aujourd’hui je m’exprime. Caminar, ce sont 17 associations mémorielles regroupées en son sein, représentant environ 1000 adhérents et 3000 sympathisants répartis sur tout l’hexagone. Donner un nom en relation avec les Républicains espagnols nous touche profondément et constitue un acte de reconnaissance et de réhabilitation de ce que fut le combat de nos parents et grands-parents. Continuer la lecture Pau : Rue des Républicains Espagnols en Béarn sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Ay Carmela au festival du cinéma d’histoire de Pessac
    par Association AY CARMELA le 30 octobre 2018 à 14:41

    Ay Carmela est partenaire de la 29e édition du Festival International du Film d’Histoire qui se déroulera du 19 au 26 novembre 2018 à Pessac en Gironde. Des conférences sur le thème de la Guerre d’Espagne seront proposées chaque jour à 10 heures au cinéma Jean Eustache de Pessac, place de la Ve République. Lundi 19 novembre 2018 : La Guerre d’Espagne par François Godicheau. Mardi 20 novembre 2018 : la Révolution espagnole par François Godicheau. Mercredi 21 novembre 2018 : Le rôle du Portugal dans la guerre d’Espagne par Manuel Dias. Jeudi 22 novembre 2018 : les exodes pendant la guerre d’Espagne par Geneviève Dreyfus Armand. Pour plus d’information cliquez sur le lien : festival d’histoire de Pessac . Continuer la lecture Ay Carmela au festival du cinéma d’histoire de Pessac sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Ni Valle, Ni Almudena
    par José GARCIA le 27 octobre 2018 à 07:17

    Ni Valle, ni Almudena « Ni Valle, ni Almudena », c’est la position unanime des membres de notre coordination quant au lieu ou doivent reposer les restes de Franco. Ces jours-ci, une récente résolution du Parlement Européen demande à l’Espagne de mettre un terme à la Fondation Francisco Franco et à « tous les symboles qui exaltent la dictature ». Avec l’arrivée récente au pouvoir de Pedro Sanchez (PSOE), le nouveau chef de gouvernement prendra-t-il en considération cette résolution au moment ou doit se décider le sort du cadavre du dictateur ? Cliquez ci-dessous pour afficher la résolution : Dans la presse espagnole Nous vous proposons la traduction « rapide » de deux articles parus dans la presse espagnole. 1 – ELDIARIO.ES Andrés Gil – Correspondant à Bruxelles « Le Parlement européen demande au gouvernement de mettre fin à la Fondation Francisco Franco et à « tous les symboles qui exaltent la dictature » […] Ni Fondation Franco, ni symboles, ni monuments franquistes. Continuer la lecture Ni Valle, Ni Almudena sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Le 27 octobre 2018, une rue pour les Républicains Espagnols à Pau !
    par Association MER PAU le 12 octobre 2018 à 15:34

    La proclamation de la deuxième République en Espagne le 14 avril 1931, fut pour le peuple espagnol un grand jour empli d’espérance et de fraternité. Embellie progressiste de courte durée, elle sera anéantie par le coup d’état franquiste et les fascismes européens. On sait que Pau abritait, depuis « l’entre-deux guerres », notamment au Quartier du Hédas surnommé alors « la Petite Espagne », nombre de migrants économiques espagnols dont Jesús Cardiel qui sera, par la suite, guérillero et résistant. Le premier acte de résistance d’ampleur au régime de Vichy connu à Pau, est le fait de la MOI espagnole (Main d’œuvre Immigrée), au printemps de 1941. Pour la visite de Pétain le 10 avril, ces femmes et ces hommes avaient inscrit sur les murs et les chaussées du quartier du Hédas ainsi que des places Grammont et de La Monnaie, des slogans antiallemands et des inscriptions hostiles à la collaboration. Continuer la lecture Le 27 octobre 2018, une rue pour les Républicains Espagnols à Pau ! sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]

  • Rassemblés à Montauban pour le respect de la Mémoire
    par Editeur BLOG le 24 septembre 2018 à 15:12

    A l’appel de la coordination Caminar, tarn et garonnais ou venus des départements limitrophes, ils étaient rassemblés ce 22 septembre 2018 devant la Préfecture de Montauban. Ils protestaient contre la décision prise, en catimini et à la va vite, par le préfet de ce département d’autoriser à Septfonds l’extension d’une porcherie sur les lieux où plus de 16 000 réfugiés espagnols ont été internés après avoir combattu pendant trois années les troupes franquistes et leurs alliés, fascistes italiens et nazis allemands. Une décision qui fait aujourd’hui l’objet d’un recours formé par Caminar et d’autres associations devant le Tribunal Administratif de Toulouse. Une décision honteuse qui, après l’oubli organisé pendant des années, veut  définitivement effacer la mémoire de ceux que l’on qualifiait déjà d’indésirables, bientôt rejoints dans le camp de concentration de Judes par des soldats polonais, antifascistes français ou membres de la communauté juive en transit vers les camps d’extermination nazis. Continuer la lecture Rassemblés à Montauban pour le respect de la Mémoire sur LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! ». […]