UHP, UN SIGLE POUR UN COLLOQUE

  UHP, Unios Hermanos Proletarios, c’était le mot d’ordre en Asturies au mois d’octobre 1934.

Le 19 novembre 1933,avec le retour des tenants de l’ancien régime au gouvernement de l’Espagne, commençait le bienio negro et la remise en cause des premiers acquis de la République (réformes sociales,séparation de l’église et de l’état, laïcité et école publique, réforme agraire….).

Le 4 octobre 1934 la CEDA de José Maria GIL ROBLES entrait au gouvernement. C’était l’arrivée au pouvoir d’un parti ayant des liens privilégiés avec l’Italie fasciste de Mussolini aprés l’accession au pouvoir par les mêmes voies légales d’Hitler en Allemagne en janvier 1933.

Dans toute l’Espagne un mot d’ordre de grève  générale était lancé le 5 octobre 1934.

En Asturies seulement,  l’union se réalisait entre toutes les formations politiques et syndicales dans l’alianza obrera et le peuple travailleur assumait dès lors l’administration de la province et toutes les tâches de production et d’approvisionnement. La commune des Asturies était née.

La réaction des oligarques et des milieux possédants fut rapide et particulièrement féroce. Une répression menée avec méthode et détermination, sous la direction déjà du général Franco, et sur place des troupes de la légion étrangère et des regulares marocains de Millan Astray. 3 000 morts, 7 000 blessés, 30 000 prisonniers qui ne seront libérés qu’avec le triomphe du Front Populaire deux ans plus tard le 16 février 1936.

Ces  évènements ont eu une grande répercussion en Espagne et dans le monde et c’est à leur étude et leur actualité que sera consacré le colloque qu’organisent conjointement MER 47, les AMIS DU VIEUX NERAC et  la revue ANCRAGE les 18 et 19 octobre 2014 à l’Espace d’Albret à NERAC.

Des communications d’universitaires et d’historiens français et espagnols évoqueront le contexte national et international d’octobre 1934, la diversité des mobilisations et des positionnements politiques et syndicaux en Espagne,  la spécificité de la commune asturienne, les résonances et les lendemains d’octobre 1934.

La journée se terminera par un concert du cantautor asturien Rafa LORENZO et de son groupe musical, chants républicains de lutte et d’espoir des mineurs des Asturies.

Programme du colloque et du concert :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.