A FRANCESCAS, CONDOM ET CASTELNAU L’HOMMAGE AUX COMBATS ET AUX VALEURS DES REPUBLICAINS ESPAGNOLS

MER 47 et MERR 32 étaient unis ces 20 et 21 juin 2015 autour du souvenir des  Républicains Espagnols tombés dans la lutte pour la Libération de la France.

Ils s’appelaient : Vicente DALLA BENLUCE, José MANCHANTE, Ramón PENILLA, Julián RAMIRO ANADON, Tomas SAN ANTONIO, Juan ALVAREZ SANCHEZ, Manuel ALVAREZ, Pablo GARCIA MARTINEZ, Jesús Miguel HERRERA, Salvador HERNANDEZ GARCIA, Alfonso MARTINEZ VAQUERO, José María ORTEGA ,Gabriel PLAZUELO ESPOSITO,  Salvador TORRES, José VALIENTE MURILLO.

Ils continuaient en France le combat qu’ils avaient commencé huit ans plus tôt en Espagne contre les militaires factieux et le fascisme international.

Cinq d’entre eux sont tombés le 20 juin 1944 sous les balles allemandes route de Lasserre à Francescas sur un chemin qui désormais se dénomme Chemin des Espagnols.

Les dix autres ont perdu la vie le lendemain, aux côtés de quatre résistants français, André COUCUSSAUTE, Etienne FLORENSAN, Pierre RENGADE et Pierre SARDA, en  protégeant le repli de leurs camarades de résistance du bataillon d’Armagnac, de la 35e Brigade Marcel LANGER  et de la 35e Brigade des Guerilleros Espagnols alors que les troupes allemandes attaquaient le village de Castelnau sur l’Auvignon.

A Francescas puis au cimetière de Condom, MER 47 et MERR 32 se retrouvent chaque année pour leur rendre hommage avant les cérémonies officielles qui se déroulent à Castelnau sur l’Auvignon.

Une émotion mêlée d’indignation animait cette année les participants, une émotion toujours vive après l’offense faite à  ces combattants de la liberté  le 3 juin dernier à Paris.

C’est en effet avec stupeur qu’ils avaient appris que le roi d’Espagne Felipe VI, héritier d’une dynastie déconsidérée mise en place par le régime franquiste, avait inauguré, à l’invitation de la Mairie de Paris, un jardin dédié aux combattants de « La Nueve », ces Espagnols de la deuxième division blindée entrés dans Paris le 24 août 1944, apportant la contribution  à la libération de la capitale de ceux qui avaient combattu pendant  trois ans en Espagne pour la défense de la République.

Et, au-delà des combats qu’ils avaient menés, c’était aussi les 20 et 21 juin 2015 un hommage aux valeurs qu’ils défendaient, valeurs de liberté, de laïcité, de justice sociale et d’égalité.

Des valeurs plus que jamais d’actualité qui résisteront au révisionnisme commémoratif qui prévalait le 3 juin dernier à Paris.

 

2 réponses sur “A FRANCESCAS, CONDOM ET CASTELNAU L’HOMMAGE AUX COMBATS ET AUX VALEURS DES REPUBLICAINS ESPAGNOLS”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.