14 avril 1931 – Les femmes et la République

Les femmes espah,oles vottent

La IIe République par elles et pour elles

Casilda, ma grand-mère no sabía de letras, elle était analphabète et pourtant elle faisait partie des 89 femmes qui à Alcañiz étaient affiliées à la CNT (Confédération Nationale du Travail). Elle n’était qu’une simple paysanne qui s’est accrochée à cet énorme élan d’espoir qu’a représenté la IIe République, la promesse d’une vie meilleure pour elle et ses enfants.

Continuer la lecture de « 14 avril 1931 – Les femmes et la République »

14 avril 1931 – Leur République avec leurs mots

Nos républicains

“¡Viva la Republica!”

Ils ont tous crié “¡Viva la Republica!” quand le 14 avril 1931, la deuxième République est proclamée en Espagne. Avec leurs mots, ils nous confient leur vécu dans une Espagne dominée par les riches et l’Église. Mais ils disent, aussi, l’espoir et les réalisations que la République a apporté dans leur quotidien.

Continuer la lecture de « 14 avril 1931 – Leur République avec leurs mots »

« Péril de la Liberté », un livre pour témoigner contre l’oubli

Péril de la liberté

Un ouvrage qui couronne un engagement personnel

A MER47 nous connaissons tous David Llamas. Depuis toujours, il est de tous nos combats pour la mémoire et la justice. Ce qui le conduit à présider aux destinées de notre association depuis plusieurs années. Et voilà qu’il nous offre un roman inspiré de l’histoire des siens mêlée à celle des nôtres.

Continuer la lecture de « « Péril de la Liberté », un livre pour témoigner contre l’oubli »

Qui sont “Las Sinsombrero” ?

Las sinsombrero

la Generacion del 27

Tout le monde a entendu parler de la Generacion del 27. Cette période ne concerne pas qu’un mouvement exceptionnel de l’histoire culturelle espagnole, mais elle identifie aussi une décade clé de son histoire : les années 20/30 du XXe siècle. Les personnalités les plus connues de ce mouvement sont entre autres Federico Garcia Lorca, Salvador Dali, Luis Buñuel ou Rafael Alberti. Tous des hommes ! Et les femmes ? Silenciadas par un pays qui ne les a jamais revendiquées.

Continuer la lecture de « Qui sont “Las Sinsombrero” ? »

Antonio Machado, figure incontournable de l’exil républicain espagnol

Le poète et la République espagnole assassinée

Notre ami Serge Barba nous signale la parution du livre d’Antonina Rodrigo et de Jacques Issorel, Antonio Machado. Gardiens de mémoire. Memoria custodiada, FAM, Collioure, 2021. Rappelons que Février 1939 est le point paroxystique de la douleur républicaine espagnole. Ce mois, particulièrement hivernal, voit le poète espagnol Antonio Machado mourir à Collioure le 22. Auparavant, le 6, les autorités françaises ouvrent enfin la frontière des Pyrénées Orientales à des centaines de milliers d’espagnoles et espagnols qui attendent depuis des semaines la possibilité de se réfugier en France. Au début du mois de Mars, ce sont plus de 450 000 miliciens de la République et des civils de tous âges, de toutes conditions, dans le plus grand dénuement, qui se retrouvent poussés hors de leur pays par l’idéologie fasciste. C’est ce que l’on appelle La Retirada, el destierro (la retraite, l’exil). La suite de l’article vous permet de visualiser des images et des vidéos inédites.

Continuer la lecture de « Antonio Machado, figure incontournable de l’exil républicain espagnol »

QUEIPO DE LLANO, LE BOUCHER DE L’ANDALOUSIE

Queipo à la radio de Séville

Les militaires soulevés ont toujours besoin d’un ennemi pour se justifier

Au moment où est rédigé cet article, François Robinne explique, sur France Culture et au sujet du coup d’état militaire en Birmanie, que les officiers généraux n’ont pas besoin de légitimité mais seulement de se trouver un ennemi. C’est exactement ce qu’ont fait les généraux félons espagnols en 1936. En la matière, Queipo de Llano n’est pas en reste, lui qui a utilisé la radio pour appeler au meurtre en accusant les républicains d’abriter des rouges dégénérés, des homosexuels, des femmes pratiquant l’amour libre et en désignant Moscou comme l’artisan du désordre politique, social et de la dépravation morale de la société espagnole.

Continuer la lecture de « QUEIPO DE LLANO, LE BOUCHER DE L’ANDALOUSIE »

Oradour-sur-Glane : une victime espagnole oubliée

Juan Tellez est sa mère Ramona Dominguez

Ramona Dominguez Gil, 643e victime de la “Das Reich”

Dans son édition du 2 octobre 2020, le journal le Monde – avec l’AFP – publiait un « jugement déclaratif de décès » du Tribunal de Grande Instance de Limoges, de décembre 2019, par lequel était reconnue une nouvelle victime du massacre d’Oradour-sur-Glane : Ramona Dominguez Gil.

A partir de cette publication, la présentation des articles est améliorée : vous disposez désormais d’une table des matières, de la mise en évidence des sources externes et de la mise en œuvre des galeries photos.

Continuer la lecture de « Oradour-sur-Glane : une victime espagnole oubliée »

L’humour politique traduit souvent l’état d’esprit de la société

¡Por la Republica!

Comme une traînée de poudre, le cri de Juan y Medio « ¡Por la Republica! » s’est répandu dans tout ce qui se lit, s’écoute ou se regarde. L’Espagne se préparerait-elle à un changement de régime ? Il est quand même permis d’en douter tant que certaines formations politiques ne prendront pas en compte l’appel de leurs bases. Continuer la lecture de « L’humour politique traduit souvent l’état d’esprit de la société »

Deux capitaines fusillés pour avoir voulu renverser la monarchie

Galán et Garcia

Le soulèvement oublié

Il y a 90 ans, le 14 décembre 1930, Fermin Galán [1] et Angel Garcia sont fusillés parce qu’ils ont fomenté un soulèvement militaire à Jaca, dans la province aragonaise de Huesca. Motivés par des idéaux républicains, ils vont payer de leur vie une trop grande précipitation. Continuer la lecture de « Deux capitaines fusillés pour avoir voulu renverser la monarchie »

« Espagne, un exil républicain »

1re de couverture - Français

Les Actes du colloque

En Octobre 2019, la coordination Caminar organisait, à Toulouse, un colloque « Espagne, un exil républicain ». Aujourd’hui, paraissent les actes de cet événement. Ouvrage bilingue, il restitue les diversesconférences présentées par des intervenants venus d’horizons différents, chercheurs universitaires, d’associations mémorielles, témoins. Continuer la lecture de « « Espagne, un exil républicain » »

La « Bête » est encore vivante : en 2020, comme en 1936, Franco toujours présent

Image à la Une

Même mort Franco poursuit son œuvre délétère

Appel à toutes les personnes qui doutent, qui pensent que notre lutte de militants pour la Mémoire de l’Espagne Républicaine est un combat d’arrière-garde.

Nous leur demandons de reprendre leurs analyses à la lueur des graves évènements qui se déroulent en Espagne. Depuis le retour au grand jour des franquistes, la scène politique espagnole vire au vinaigre. Si on utilise la concordance des temps, on pense aussitôt à la situation explosive du printemps 1936. Continuer la lecture de « La « Bête » est encore vivante : en 2020, comme en 1936, Franco toujours présent »

UNE CENTENAIRE RÉPUBLICAINE ESPAGNOLE A FUMEL

Enhorabuena, señora Rosario Ribera

En octobre dernier, une républicaine espagnole fêtait ses 103 ans à l’EHPAD de Fumel. Rosario Ribera, toujours pleine d’entrain et d’optimisme a vu sa jeunesse confrontée aux dégâts causés par la guerre civile espagnole. Comme bon nombre d’autres jeunes, elle a choisi la République contre le franquisme et l’obscurantisme, Franco ayant déclaré au lendemain de sa victoire que cela signifiait la fin de « l’esprit des Lumières ». Continuer la lecture de « UNE CENTENAIRE RÉPUBLICAINE ESPAGNOLE A FUMEL »

Josep – un film d’animation pour évoquer la Retirada

Josep-bande-annonce-Une

Josep ou la Retirada et les camps de concentration

Pendant une quinzaine de jours, le film d’animation « Josep » a tourné dans les salles de cinéma associatif du Lot-et-Garonne. Promu par Ecrans 47 et soutenu par MER 47, il a été l’occasion de faire connaître un épisode douloureux vécu par nos ascendants, républicains espagnols, lors de la Retirada – la retraite stratégique de l’armée républicaine espagnole de Catalogne. Vous trouverez ci-après la synthèse des réactions des adhérents de MER 47 ayant participé aux projections. Continuer la lecture de « Josep – un film d’animation pour évoquer la Retirada »

Les secrets de la “abuela” de Olivia Ruiz

Une de LA COMMODE AUX TIROIRS DE COULEUR

Bon nombre d’entre-nous avons une grand-mère avec laquelle nous avons partagé sa vie et peut-être ses secrets. Mais quand cette abuela vient de l’exil républicain espagnol, cela doit provoquer un petit pincement au cœur. Alors suivez le conseil de notre amie Maria Priser et plongez-vous dans le roman passionné de Olivia Ruiz : LA COMMODE AUX TIROIRS DE COULEUR.

Continuer la lecture de « Les secrets de la “abuela” de Olivia Ruiz »

80me anniversaire de la Retirada – retour sur l’année 2019

Maternité d'Elne

En ce printemps 2020, malgré le fait que l’attention d’une majorité d’entre-nous soit tournée vers des horizons incertains, MER 47 continue à œuvrer pour maintenir la flamme de la Mémoire de l’exil des Républicains espagnols.

Nous vous proposons de consulter, en ligne, notre bulletin associatif de Juin 2019 consacré au 80me anniversaire de la Retirada. Profitez de ce confinement pour suivre notre travail sur ce sujet. Continuer la lecture de « 80me anniversaire de la Retirada – retour sur l’année 2019 »

Journée de la Femme, l’exil au féminin, un exil de souffrances, de luttes et de solidarité

A la Une, Femmes en exil

Autour du thème de l’exil au féminin, la journée de rentrée de l’association rassemble un public nombreux en ce 13 octobre 2019, à la Maison de la Vie Associative de Villeneuve-sur-Lot.. Heureux de se retrouver autour de la traditionnelle paella, au son des sévillanes dansées suivant une tradition désormais établie par nos amis de l’association Vega Baja.
Une écoute attentive et beaucoup d’émotion accompagnent la conférence de Maëlle Maugendre, dont vous pouvez consulter la vidéo ci-après, sur un aspect peu connu et peu étudié de l’exil au féminin. Continuer la lecture de « Journée de la Femme, l’exil au féminin, un exil de souffrances, de luttes et de solidarité »