DES RENCONTRES POUR LA MEMOIRE HISTORIQUE ET POUR L’ACTION

Une trentaine d’associations de la Mémoire Historique venues deux côtés des Pyrénées se sont réunies à Bordeaux les 9, 10 et 11 octobre 2015 à l’occasion de leurs 5e Rencontres Transfrontalières « Vérité Justice Réparation. Quel espoir pour l’Espagne ?».

Des Rencontres qui ont permis de confronter expériences, acquis et obstacles rencontrés dans les luttes communes à travers les interventions de juristes, historiens, militants associatifs et des droits de l’homme.

De constater aussi combien l’Espagne n’est pas un cas isolé dans le monde alors que partout monte l’exigence de vérité et de justice pour  les victimes.

Si la première journée était consacrée à la caractérisation des crimes contre l’humanité commis pendant toute la période de la dictature franquiste, les journées suivantes étaient tournées vers l’avenir alors que l’Espagne, 40 ans après la mort du dictateur, est encore soumise au pacte du silence et aux « leyes de punto final ».

Des actions en justice intentées par les victimes et leurs proches à la « querella argentina ».

Des démarches auprès de l’état, des candidats aux élections générales du 20 décembre prochain, des communautés autonomes pour que naissent de véritables lois de mémoire historique engageant la puissance publique aux côtés des victimes et de leurs familles comme cela est déjà le cas en Navarre et prochainement en Andalousie.

Des pressions de la communauté internationale sur l’Etat espagnol à l’exemple des recommandations  du Conseil des Droits  de l’Homme de l’O.N.U.

De tout cela il fut question et des moyens de rendre encore plus efficace l’action des associations mémorielles.

Un Manifeste pour la Défense de la Mémoire Historique Républicaine a été adopté à l’unanimité à l’issue de ces journées, feuille de route jusqu’aux prochaines Rencontres Transfrontalières qui se dérouleront en 2016 à Saragosse.

Avec la volonté de continuer à travailler ensemble notamment par des échanges scolaires et des projets éducatifs comme cela est déjà le cas pour les départements, régions et communautés situés des deux côtés des Pyrénées.

Tous les participants des Rencontres ont par ailleurs appelé au succès de la Rencontre des Collectifs de Mémoire Historique et de Victimes du 17 octobre 2015  à Madrid.

Enfin l’émotion et la fraternité tout au long de ces Rencontres.

Emotion lorsque Manuel de Cos Borbolla, aujourd’hui âgé de 95 ans, prend la parole à la tribune.

Agent de liaison des guérilleros de la Brigade Machado en Cantabrie, plusieurs fois détenu, torturé et condamné à mort, toujours épris de justice et de liberté.

Emotion à la Base Sous-Marine de Bordeaux avec la chanteuse Isa et Angel Villar, animateur des réseaux de résistance sur les chantiers de la base.

Emotion à l’écoute des chants d’amour et de lutte de Serge Utgé Royo à la Maison Cantonale de Bordeaux Bastide.

Et l’espoir d’un jour une Espagne pleinement démocratique considérant son passé sans haine ni sans crainte et rendant justice aux oubliés de son histoire.

2 réponses sur “DES RENCONTRES POUR LA MEMOIRE HISTORIQUE ET POUR L’ACTION”

  1. Avec tous les remerciements de MER Pau à la dynamique équipe de MER 47 !

    Vu la qualité de votre compte-rendu, enrichi de belles photos, nous nous sommes permis de le transmettre à nos adhérents béarnais pour leur faire partager le sérieux de ces journées dans une ambiance, comme toujours, très conviviale.

    A bientôt.

  2. Bonjour mes amis,
    Merci pour cette lettre qui reprend de belle manière les rencontres.
    C’est l’occasion pour moi de vous remercier à nouveau de votre aide déterminante. Merci à Alain, David, André, Maria, Isabelle, Jean-Michel…
    un abrazo fuerte a todas y todos
    emmanuel

Laisser un commentaire