80me anniversaire de la Retirada – retour sur l’année 2019

Maternité d'Elne

En ce printemps 2020, malgré le fait que l’attention d’une majorité d’entre-nous soit tournée vers des horizons incertains, MER 47 continue à œuvrer pour maintenir la flamme de la Mémoire de l’exil des Républicains espagnols.

Nous vous proposons de consulter, en ligne, notre bulletin associatif de Juin 2019 consacré au 80me anniversaire de la Retirada. Profitez de ce confinement pour suivre notre travail sur ce sujet. Continuer la lecture de « 80me anniversaire de la Retirada – retour sur l’année 2019 »

Voyage Franco de port

1re de couverture du belletin MER47 de Janvier 2020

Voyage Franco de port

Dans l’éditorial « Voyage Franco de port », le Président de MER47 revient sur l’exhumation, du Valle de los caidos, du dictateur Franco. L’article, publié dans le bulletin de liaison de l ’association, analyse le sentiment que cet événement, tant attendu, a provoqué chez les descendants et amis des exilés républicains espagnols en Lot-et-Garonne. Continuer la lecture de « Voyage Franco de port »

La mode, instrument et symptôme du franquisme

MEDINA-4-FEVRIER-1945-PAGE-10-source-biblioteca-nacional-de-espana

La mode franquiste, reflet des années noires

La mode outil de propagande pour Franco

A l’origine seulement fonctionnel, le vêtement est devenu avec le temps un outil de communication non verbal, permettant de transmettre de multiples messages. Le vêtement est le reflet de nos émotions, opinions et désirs. La mode lui confère une limite temporelle : ce qui est porté aujourd’hui est différent de ce qui sera porté demain. Au-delà de leur fonction utilitaire et d’une quête esthétique, nos vêtements sont le reflet de l’actualité, de notre société. Ainsi la mode traduit l’Histoire. La dictature franquiste a eu une empreinte sur la mode espagnole du 20ème siècle. Ce régime va s’en servir comme un objet d’influence sur la population et de propagande à sa propre gloire.

La mode à partir des années 50, vitrine d’une libéralisation de façade

Continuer la lecture de « La mode, instrument et symptôme du franquisme »

LA LIBERTE POUR IDEAL ET POUR COMBAT

Liberté pour leur peuple et pour tous les peuples opprimés

Pour la liberté et la justice ils avaient combattu en Espagne, abandonnés par les gouvernements qui prônaient  la non intervention.Ce combat pour la liberté ils l’ont continué en France contre l’occupant nazi. A Francescas c’était ce 20 juin  2017 l’hommage rendu aux cinq républicains espagnols tombés sous les balles allemandes. Continuer la lecture de « LA LIBERTE POUR IDEAL ET POUR COMBAT »

MER RESTE DANS LA VAGUE : TOUT BAIGNE

MER 47 : 10 ans, ça ne suffit pas

MER 47, Mémoire de l’Espagne Républicaine de Lot et Garonne, a dix ans. Lors de son assemblée générale du 5 février 2017, l’association a présenté une exposition sur ses actions au cours de la décennie. Forte de ses fondamentaux, cette « start-up » de la mémoire surfe sur ses succès, le regard tourné vers l’horizon.

Continuer la lecture de « MER RESTE DANS LA VAGUE : TOUT BAIGNE »

La niña bonita à Aiguillon – 3 : un hôpital pour les Républicains espagnols

L'hôpital des Républicains espagnols

La Mémoire des Républicains espagnols à Aiguillon : l’hôpital dans les locaux de l’usine Berthy. 

Notre amie Marie Ange, professeur d’espagnol, lut le nom des cent Républicains espagnols hospitalisés en ces lieux semant la graine de la mémoire, ici en Lot et Garonne terre que tant d’exilés espagnols ont choisi comme lieu de vie.

Continuer la lecture de « La niña bonita à Aiguillon – 3 : un hôpital pour les Républicains espagnols »

Las Maestras de la República à l’assemblée générale de MER 47

Las Maestras de la Republica

Las Maestras de la República, une œuvre de combat et d’émotion primée en Espagne aux Goya. 

En clôture de leurs travaux les participants à l’assemblée générale ont pu découvrir Las Maestras de la República, un documentaire plein d’émotion retraçant le combat mené pour une école de la République ouverte à tous.

Continuer la lecture de « Las Maestras de la República à l’assemblée générale de MER 47 »