« Espagne, un exil républicain »

Les Actes du colloque

En Octobre 2019, la coordination Caminar organisait, à Toulouse, un colloque « Espagne, un exil républicain ». Aujourd’hui, paraissent les actes de cet événement. Ouvrage bilingue, il restitue les diversesconférences présentées par des intervenants venus d’horizons différents, chercheurs universitaires, d’associations mémorielles, témoins.

Ouvrage bilingue qui restitue les

Ce sont ces différents positionnements qui font la richesse de cet ouvrage, histoire et . Au delà du récit de la Retirada, les textes s’attèlent à nous raconter la vie des réfugiés espagnols dans les camps, leur engagement dans la résistance. Victimes de la répression du franquisme, ils l’ont été aussi de celle du . Au-delà des Pyrénées, la résistance a continué dans une Espagne marquée par la répression franquiste. (Espagne, un exil républicain, Caminar, Editions D’Albret, 2020, 15 €).

A la veille des fêtes de fin d’année, offrez-vous et offrez à votre entourage ce volume, même à vos parents/amis espagnols – il est bilingue. Pour ce faire, cliquez sur ce lien contact@mer47.org pour nous contacter afin de savoir comment l’acquérir.

Avant-propos des Actes

Les actes que nous publions aujourd’hui sont le prolongement logique et nécessaire des Journées Caminar. Ces journées se sont déroulées les 25, 26 et 27 octobre 2019 dans une ville symbolique, Toulouse, capitale de l’exil républicain espagnol.

Durant ces trois jours, grâce à l’engagement des associations membres de la coordination Caminar, cet exil a été évoqué, à travers, outre les conférences, divers spectacles, documentaires et expositions.

Expositions, en premier lieu, avec celle réalisée par le Conseil départemental de la Haute-Garonne « La Retirada, l’exil des Républicains espagnols en Haute- Garonne », mais aussi celles présentées par l’APFEEP (Association de Parents de Familles Espagnoles Émigrées en France) et par MHRE 89 (Mémoire Histoire des Républicains Espagnols de l’Yonne), deux témoignages de l’ en Charente et dans l’Yonne.

En écho, une lecture émouvante par notre amie Pascale Perez d’extraits du roman de Patricia Gavoille, La Retirada. Une évocation du camp de Miellin où furent internés près de 600 républicains espagnols dont plus de la moitié d’enfants, près de Belfort, dans la Haute Saône. De l’« accueil » à la frontière française à l’arrivée au camp, le parcours de vie et de résistance de Frasquita et Rafa.

Spectacle, avec SLAMENCO / UNA REPUBLIKA de Dolores, l’exil et le déracinement évoqués par Emeline et Didier Lazaro à travers le souvenir de leur grand-mère Dolores, de Malaga aux camps d’Angoulême et d’Argelès… mêlant poésie, slam, chants et danse flamenca.

Un autre exil aussi, moins connu, l’exil républicain en Afrique du Nord, avec Desde El Silencio, film documentaire de l’Asociación de Hijos y Nietos del Exilio Republicano, présenté par sa coréalisatrice Sonia Subirats.

Et pour clôturer ces Journées, l’émotion avec l’un de ceux qui, coincés dans la poche d’Alicante, ne purent rejoindre les côtes d’Afrique du Nord. Jeune centenaire, alerte et toujours le poing levé, Joseph Almudever était là, à nos côtés, soulevant l’enthousiasme général. Joseph, né à Marseille, fils d’immigrés économiques espagnols, qui, lorsque la est agressée, rejoint l’armée républicaine et les brigades internationales. Fait prisonnier, le 30 mars 1939 à Alicante, il est incarcéré au camp de concentration de triste mémoire d’Albatera. Condamné à 30 ans de réclusion, il a connu les prisons de Valence et d’Aranjuez, avant d’être mis en liberté conditionnelle, en novembre 1942. Joseph continua par la suite la lutte dans la clandestinité, dans les maquis du Levant jusqu’au mois d’août 1947. Après l’arrestation et l’exécution de membres de son groupe, il rejoint finalement la région de Pamiers en Ariège pour un exil définitif.

TABLE DES MATIÈRES

Contribution / auteur(e)s

Page

Avant-propos par Caminar

5

Discours de bienvenue
par José Garcia Mendez

11

La Retirada : un exil d’« indésirables » ?
par

19

Des exodes de la guerre d’Espagne à la Résistance
par Geneviève-Dreyfus-Armand

27

Du camp de Collioure au camp du Vernet d’Ariège
par Grégory Tuban

53

Histoire et mémoire de l’exil républicain
par Sandrine Saule et Maria del Mar Bresson-Arregui Oto

71

Max Aub, du Vernet d’Ariège à Djelfa
par Gérard Malgat

89

Des artistes derrière les barbelés français
par Véronique Moulinié

109

Espagnols « rouges », travailleurs forcés de la 2e guerre mondiale
par Peter Gaida

129

Les réfugiés espagnols en Aveyron
par Jean Vaz Aransaez

143

Les « indésirables » en Charente
par Céline Brunaud et Grégorio Lazaro Lara

161

La Retirada des colonies d’enfants de Catalogne
par Georges Sentis

177

Histoire des Républicains espagnols dans l’Allier
par Gérard Malgat

195

Les guérilleros espagnols dans la Résistance
par José Manuel Molina

215

La création de l’hôpital Varsovie
par Alain Radigales et Stéphane Aczel

229

Témoignage de Marie Rolland

247

Les paroles des résistantes de Léon-Galice
par Odette Martinez

253

L’antidote de la Mémoire
par Joseba Eceolaza Latorre

271

L’Espagne de la répression
par Maryse Roig

277

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.