QUEIPO DE LLANO, LE BOUCHER DE L’ANDALOUSIE

Queipo à la radio de Séville

Les militaires soulevés ont toujours besoin d’un ennemi pour se justifier

Au moment où est rédigé cet article, François Robinne explique, sur France Culture et au sujet du coup d’état militaire en Birmanie, que les officiers généraux n’ont pas besoin de légitimité mais seulement de se trouver un ennemi. C’est exactement ce qu’ont fait les généraux félons espagnols en 1936. En la matière, Queipo de Llano n’est pas en reste, lui qui a utilisé la radio pour appeler au meurtre en accusant les républicains d’abriter des rouges dégénérés, des homosexuels, des femmes pratiquant l’amour libre et en désignant Moscou comme l’artisan du désordre politique, social et de la dépravation morale de la société espagnole.

Continuer la lecture de « QUEIPO DE LLANO, LE BOUCHER DE L’ANDALOUSIE »

Oradour-sur-Glane : une victime espagnole oubliée

Juan Tellez est sa mère Ramona Dominguez

Ramona Dominguez Gil, 643e victime de la “Das Reich”

Dans son édition du 2 octobre 2020, le journal le Monde – avec l’AFP – publiait un « jugement déclaratif de décès » du Tribunal de Grande Instance de Limoges, de décembre 2019, par lequel était reconnue une nouvelle victime du massacre d’Oradour-sur-Glane : Ramona Dominguez Gil.

A partir de cette publication, la présentation des articles est améliorée : vous disposez désormais d’une table des matières, de la mise en évidence des sources externes et de la mise en œuvre des galeries photos.

Continuer la lecture de « Oradour-sur-Glane : une victime espagnole oubliée »

L’humour politique traduit souvent l’état d’esprit de la société

¡Por la Republica!

Comme une traînée de poudre, le cri de Juan y Medio « ¡Por la Republica! » s’est répandu dans tout ce qui se lit, s’écoute ou se regarde. L’Espagne se préparerait-elle à un changement de régime ? Il est quand même permis d’en douter tant que certaines formations politiques ne prendront pas en compte l’appel de leurs bases. Continuer la lecture de « L’humour politique traduit souvent l’état d’esprit de la société »

Deux capitaines fusillés pour avoir voulu renverser la monarchie

Galán et Garcia

Le soulèvement oublié

Il y a 90 ans, le 14 décembre 1930, Fermin Galán [1] et Angel Garcia sont fusillés parce qu’ils ont fomenté un soulèvement militaire à Jaca, dans la province aragonaise de Huesca. Motivés par des idéaux républicains, ils vont payer de leur vie une trop grande précipitation. Continuer la lecture de « Deux capitaines fusillés pour avoir voulu renverser la monarchie »

« Espagne, un exil républicain »

1re de couverture - Français

Les Actes du colloque

En Octobre 2019, la coordination Caminar organisait, à Toulouse, un colloque « Espagne, un exil républicain ». Aujourd’hui, paraissent les actes de cet événement. Ouvrage bilingue, il restitue les diversesconférences présentées par des intervenants venus d’horizons différents, chercheurs universitaires, d’associations mémorielles, témoins. Continuer la lecture de « « Espagne, un exil républicain » »

UNE CENTENAIRE RÉPUBLICAINE ESPAGNOLE A FUMEL

Enhorabuena, señora Rosario Ribera

En octobre dernier, une républicaine espagnole fêtait ses 103 ans à l’EHPAD de Fumel. Rosario Ribera, toujours pleine d’entrain et d’optimisme a vu sa jeunesse confrontée aux dégâts causés par la guerre civile espagnole. Comme bon nombre d’autres jeunes, elle a choisi la République contre le franquisme et l’obscurantisme, Franco ayant déclaré au lendemain de sa victoire que cela signifiait la fin de « l’esprit des Lumières ». Continuer la lecture de « UNE CENTENAIRE RÉPUBLICAINE ESPAGNOLE A FUMEL »

Les secrets de la “abuela” de Olivia Ruiz

Une de LA COMMODE AUX TIROIRS DE COULEUR

Bon nombre d’entre-nous avons une grand-mère avec laquelle nous avons partagé sa vie et peut-être ses secrets. Mais quand cette abuela vient de l’exil républicain espagnol, cela doit provoquer un petit pincement au cœur. Alors suivez le conseil de notre amie Maria Priser et plongez-vous dans le roman passionné de Olivia Ruiz : LA COMMODE AUX TIROIRS DE COULEUR.

Continuer la lecture de « Les secrets de la “abuela” de Olivia Ruiz »

Journée de la Femme, l’exil au féminin, un exil de souffrances, de luttes et de solidarité

A la Une, Femmes en exil

Autour du thème de l’exil au féminin, la journée de rentrée de l’association rassemble un public nombreux en ce 13 octobre 2019, à la Maison de la Vie Associative de Villeneuve-sur-Lot.. Heureux de se retrouver autour de la traditionnelle paella, au son des sévillanes dansées suivant une tradition désormais établie par nos amis de l’association Vega Baja.
Une écoute attentive et beaucoup d’émotion accompagnent la conférence de Maëlle Maugendre, dont vous pouvez consulter la vidéo ci-après, sur un aspect peu connu et peu étudié de l’exil au féminin. Continuer la lecture de « Journée de la Femme, l’exil au féminin, un exil de souffrances, de luttes et de solidarité »

Au camp de Septfonds, des Républicains Espagnols et Francesc Tosquelles

Septfonds et Francesc Tosquelles au cœur de la journée de rentrée de MER 47

Septfonds, ce camp de concentration où furent internés 18000 républicains espagnols dans des conditions d’insalubrité totale, était au cœur de la journée de rentrée de MER 47. Et aussi Francesc Tosquelles qui, en y installant , avec les moyens du bord, un service psychiatrique, permis d’éviter à nombre d’entre eux d’ajouter au dénuement la misère morale et psychique.

Continuer la lecture de « Au camp de Septfonds, des Républicains Espagnols et Francesc Tosquelles »

DES RÉPUBLICAINS HOMMES LIBRES MALGRÉ LES CAMPS DE LA HONTE

conference-suivie

Républicains espagnols, une autre approche à la journée de rentrée de MER 47

La journée de rentrée de MER 47 a abordé un aspect souvent méconnu de l’’exode des Républicains espagnols. Comment l’’esprit républicain qui animait ces hommes et ces femmes a été à l’’origine d’’une intense et diverse activité créatrice et culturelle malgré les souffrances et le mépris qu’’ils subissaient dans les camps de concentration.

Continuer la lecture de « DES RÉPUBLICAINS HOMMES LIBRES MALGRÉ LES CAMPS DE LA HONTE »

MER RESTE DANS LA VAGUE : TOUT BAIGNE

MER 47 : 10 ans, ça ne suffit pas

MER 47, Mémoire de l’Espagne Républicaine de Lot et Garonne, a dix ans. Lors de son assemblée générale du 5 février 2017, l’association a présenté une exposition sur ses actions au cours de la décennie. Forte de ses fondamentaux, cette « start-up » de la mémoire surfe sur ses succès, le regard tourné vers l’horizon.

Continuer la lecture de « MER RESTE DANS LA VAGUE : TOUT BAIGNE »

La niña bonita à Aiguillon – 3 : un hôpital pour les Républicains espagnols

L'hôpital des Républicains espagnols

La Mémoire des Républicains espagnols à Aiguillon : l’hôpital dans les locaux de l’usine Berthy. 

Notre amie Marie Ange, professeur d’espagnol, lut le nom des cent Républicains espagnols hospitalisés en ces lieux semant la graine de la mémoire, ici en Lot et Garonne terre que tant d’exilés espagnols ont choisi comme lieu de vie.

Continuer la lecture de « La niña bonita à Aiguillon – 3 : un hôpital pour les Républicains espagnols »

La niña bonita à Aiguillon – 2: un square pour la Mémoire

Devant le Square de la République espagnole

 

Du 6 au 14 avril, la République espagnole, la niña bonita,  a été mise à l’honneur à Aiguillon grâce à nos amis Marie Ange Gonzalez et Silvio Guingan avec le soutien de la municipalité : journées d’information, documentaires, exposition et en forme de consécration inauguration d’un square de la République espagnole en présence de Régine Poveda, députée du Lot-et-Garonne et de Jean François Sauvaud,  Maire de la commune. Retour sur ces événements qui marquent notre histoire et celle du département.

Continuer la lecture de « La niña bonita à Aiguillon – 2: un square pour la Mémoire »

La niña bonita à Aiguillon – 1 : au rendez-vous de la cité scolaire Stendhal

Dans le cadre de la semaine espagnole, organisée à Aiguillon du 10 au 16 avril, pour célébrer le 85ème anniversaire de la seconde République espagnole, les professeurs d’espagnol ont amené 150 élèves des classes de 3°, 2°5 et 1°L visiter l’exposition organisée par l’association MER 47 et assister à une rencontre avec un républicain espagnol.

Continuer la lecture de « La niña bonita à Aiguillon – 1 : au rendez-vous de la cité scolaire Stendhal »

Las Maestras de la República à l’assemblée générale de MER 47

Las Maestras de la Republica

Las Maestras de la República, une œuvre de combat et d’émotion primée en Espagne aux Goya. 

En clôture de leurs travaux les participants à l’assemblée générale ont pu découvrir Las Maestras de la República, un documentaire plein d’émotion retraçant le combat mené pour une école de la République ouverte à tous.

Continuer la lecture de « Las Maestras de la República à l’assemblée générale de MER 47 »

Companeras au “mois du documentaire” dans le fumelois

Une des compañeras, La Sole, guerrillera dans les maquis du Levant

Companeras, un documentaire de Jean ORTIZ et Dominique GAUTHIER

Dans le cadre du “mois du doc”, le cinéma Liberty de Monsempron-Libos propose un double programme le mercredi 18 novembre 2015. Le premier film, à 18h 15, est consacré au documentaire de Jean ORTIZ sur le thème des républicaines espagnoles depuis les années 1920 jusqu’à nos jours. Comme Fumel est un lieu important de l’accueil de la diaspora républicaine espagnole, il paraissait normal de présenter cette œuvre au public de notre région. Continuer la lecture de « Companeras au “mois du documentaire” dans le fumelois »

LE BULLETIN DE MER 47 SEPTEMBRE 2015

ESPAÑA REPUBLICANA

ESPAÑA REPUBLICANA, le bulletin n° cinq

Dans ESPAÑA REPUBLICANA, vous trouverez des informations sur les activités et les projets de MER 47, sur nos amis des autres associations mémorielles et sur la coordination Caminar.

Une part essentielle du bulletin ESPAÑA REPUBLICANA est consacrée au voyage qui nous a mené en ces mois d’avril-mai 2015 à Gurs en Béarn et en Navarre. Continuer la lecture de « LE BULLETIN DE MER 47 SEPTEMBRE 2015 »

LA MEMOIRE HISTORIQUE A SARTAGUDA, PUEBLO DE LAS VIUDAS

La mémoire historique à l’œuvre dans le Mémorial de Sartaguda

 Suite au travail de mémoire historique entrepris par les associations mémorielles de Navarre, conjointement au gouvernement, le parc de la Memoria fut inauguré le 10 mai 2008, en présence de milliers de personnes. C’est le maire de l’époque José RAMON MARTINEZ et Julio SESMA de l’association Las Viudas de Sartaguda, qui nous présentent ce lieu emblématique.

Continuer la lecture de « LA MEMOIRE HISTORIQUE A SARTAGUDA, PUEBLO DE LAS VIUDAS »

VOYAGE DE LA MEMOIRE HISTORIQUE : JACA

La mémoire historique à l’honneur sur les terres du Cercle Républicain de Jaca

 Voyage sur les terres du Cercle Républicain de Jaca ” Galan y Garcia” en compagnie de l’un de ses membres, Josechu DOMINGUEZ. Nous visitons l’ancien cimetière, qui garde les traces des massacres qui se sont abattus sur cette petite ville de garnison, ainsi que la cité des capitaines Angel GARCIA HERNANDEZ et Fermin GALAN RODRIGUEZ, morts d’avoir proclamé la république trop tôt. La mémoire historique leur rend désormais hommage.

Continuer la lecture de « VOYAGE DE LA MEMOIRE HISTORIQUE : JACA »