80me anniversaire de la Retirada – retour sur l’année 2019

Maternité d'Elne

En ce printemps 2020, malgré le fait que l’attention d’une majorité d’entre-nous soit tournée vers des horizons incertains, MER 47 continue à œuvrer pour maintenir la flamme de la Mémoire de l’exil des Républicains espagnols.

Nous vous proposons de consulter, en ligne, notre bulletin associatif de Juin 2019 consacré au 80me anniversaire de la Retirada. Profitez de ce confinement pour suivre notre travail sur ce sujet. Continuer la lecture de « 80me anniversaire de la Retirada – retour sur l’année 2019 »

LE CIMETIERE DE TORRERO – ZARAGOZA – voyage MER 47 – 2

La matinée du 13 avril était consacrée à la visite d’un lieu de mémoire, le cimetière de Torrero sous la conduite de Paz Jiménez Seral, présidente de la fondation Bernardo Aladrén qui a pris le nom d’un dirigeant syndical socialiste et agit pour la collecte et la diffusion des archives sociales de l’UGT en Aragon. Elle nous a expliqué toute l’histoire de ce lieu mémoriel.

Paz et Gilbert devant le mur des fusillés

Continuer la lecture de « LE CIMETIERE DE TORRERO – ZARAGOZA – voyage MER 47 – 2 »

Companeras au “mois du documentaire” dans le fumelois

Une des compañeras, La Sole, guerrillera dans les maquis du Levant

Companeras, un documentaire de Jean ORTIZ et Dominique GAUTHIER

Dans le cadre du “mois du doc”, le cinéma Liberty de Monsempron-Libos propose un double programme le mercredi 18 novembre 2015. Le premier film, à 18h 15, est consacré au documentaire de Jean ORTIZ sur le thème des républicaines espagnoles depuis les années 1920 jusqu’à nos jours. Comme Fumel est un lieu important de l’accueil de la diaspora républicaine espagnole, il paraissait normal de présenter cette œuvre au public de notre région. Continuer la lecture de « Companeras au “mois du documentaire” dans le fumelois »

Compañeras – DE JEAN ORTIZ ET DOMINIQUE GAUTIER

Compañeras de la lucha anti facista.

Compañeras : UN NOUVEAU DOCUMENTAIRE DE JEAN ORTIZ ET DOMINIQUE GAUTIER

Nos amis Jean Ortiz et Dominique Gautier sont bien connus en Lot et Garonne. A l’invitation de MER 47 ils sont venus à plusieurs reprises animer des débats autour des documentaires qu’ils ont réalisés sur l’engagement des Républicains dans la Résistance française, sur les maquis oubliés des Picos de Europa, sur les enfants volés, les crimes franquistes….  Ils viendront présenter leur dernier documentaire :

  • le 18 novembre 2015 à 18 heures 15 au cinéma Liberty à Monsempron Libos
  • le 18 novembre à 20 heures 45 au cinéma L’Utopie à Sainte Livrade
  • le 19 novembre à 20 heures 30 au cinéma Les Montreurs d’Images à Agen.

Continuer la lecture de « Compañeras – DE JEAN ORTIZ ET DOMINIQUE GAUTIER »

DES RENCONTRES TRANSFRONTALIÈRES POUR LA MÉMOIRE ET POUR LA LUTTE

GANANDO MEMORIA

Emotion et recueillement d’abord lors de ces rencontres.

Au parlement de Navarre pour l’exposition « Desenterrando el silencio ».

Au parque de la Memoria de Sartaguda,  « El pueblo de las viudas », mise en œuvre concrète des instructions qu’avait donné le général félon Mola : « Hay que sembrar el terror, hay que dejar sensación de dominio eliminando sin escrúpulos ni vacilación a todo el que no piense como nosotros ».

Continuer la lecture de « DES RENCONTRES TRANSFRONTALIÈRES POUR LA MÉMOIRE ET POUR LA LUTTE »

MOBILISATION CITOYENNE EN ESPAGNE CONTRE LA CRISE, L’ INJUSTICE ET LES INEGALITES

Comment résumer ce qui se passe en Espagne à l’heure actuelle ? Six millions de chômeurs, des expulsions qui en 2009 se comptaient à plus de 9000 en un an, laissant à la rue et dans le désespoir des familles entières, sans compter que la dette de leur maison restait à leur charge. Des suicides qui se multiplient. Les salaires gelés. Continuer la lecture de « MOBILISATION CITOYENNE EN ESPAGNE CONTRE LA CRISE, L’ INJUSTICE ET LES INEGALITES »

EVA LA ROUGE

 Eva la rouge recherche son frère…

Documentaire D. Gautier, J. Ortiz, inédit, 12 minutes

Des dizaines de milliers d’enfants ont été volés par les franquistes à leurs mères républicaines (“l’anti-Espagne”) et confiés en “adoption” à des “familles catholiques” et “saines”, de “race supérieure espagnole”, afin de les “purifier”, “rééduquer”, et ce avec la participation essentielle de la Phalange et de l’Eglise espagnole. La dictature franquiste, par un décret de 1941, autorisa à changer le nom et le prénom de ces enfants.

 Ce crime d’Etat, crime contre l’humanité, est considéré comme IMPRESCRIPTIBLE. Toutes les lois, conventions, tous les traités européens, internationaux, obligent l’Etat espagnol à assumer ses responsabilités, à les rechercher.
Or, l’Etat espagnol et les différents gouvernements qui se sont succédés depuis la mort de Franco, ne font rien (et n’ont rien fait), alors qu’en Argentine (800 enfants volés) le gouvernement a mis en place une Commission de  recherche, une Banque de données ADN, une aide aux familles, et emprisonné des dizaines de tortionnaires, de militaires, coupables de “crimes contre l’humanité…Aucune loi dite d’ “amnistie” (en réalité d’impunité), ne peut amnistier ces faits.

Des dizaines de milliers d’Antonio hantent les rues, les villes et villages espagnols. Morts-vivants? Vivants-morts? Disparus en vie.

“EVA LA ROUGE”, cela se passe au centre du “monde libre”, en Union Européenne…
Après le rapt massif à des fins de revanche et d’épuration politique et idéologique (années de la Guerre d’Espagne et années 1940), les mêmes réseaux fascistes de religieuses, sages-femmes, notaires, médecins, avocats… se transformeront, jusqu’aux années 1970, en “mafia des maternités et hôpitaux”, à des fins lucratives de négoce.

L’Espagne reste une démocratie imparfaite, bancale, et la crise qu’elle vit appelle une République sociale et fédérale.
Jean Ortiz

Voici le lien pour le film. 
http://youtu.be/3ys8NK0nXU0