QUEIPO DE LLANO, LE BOUCHER DE L’ANDALOUSIE

Queipo à la radio de Séville

Les militaires soulevés ont toujours besoin d’un ennemi pour se justifier

Au moment où est rédigé cet article, François Robinne explique, sur France Culture et au sujet du coup d’état militaire en Birmanie, que les officiers généraux n’ont pas besoin de légitimité mais seulement de se trouver un ennemi. C’est exactement ce qu’ont fait les généraux félons espagnols en 1936. En la matière, Queipo de Llano n’est pas en reste, lui qui a utilisé la radio pour appeler au meurtre en accusant les républicains d’abriter des rouges dégénérés, des homosexuels, des femmes pratiquant l’amour libre et en désignant Moscou comme l’artisan du désordre politique, social et de la dépravation morale de la société espagnole.

Continuer la lecture de « QUEIPO DE LLANO, LE BOUCHER DE L’ANDALOUSIE »

Oradour-sur-Glane : une victime espagnole oubliée

Juan Tellez est sa mère Ramona Dominguez

Ramona Dominguez Gil, 643e victime de la “Das Reich”

Dans son édition du 2 octobre 2020, le journal le Monde – avec l’AFP – publiait un « jugement déclaratif de décès » du Tribunal de Grande Instance de Limoges, de décembre 2019, par lequel était reconnue une nouvelle victime du massacre d’Oradour-sur-Glane : Ramona Dominguez Gil.

A partir de cette publication, la présentation des articles est améliorée : vous disposez désormais d’une table des matières, de la mise en évidence des sources externes et de la mise en œuvre des galeries photos.

Continuer la lecture de « Oradour-sur-Glane : une victime espagnole oubliée »

La « Bête » est encore vivante : en 2020, comme en 1936, Franco toujours présent

Image à la Une

Même mort Franco poursuit son œuvre délétère

Appel à toutes les personnes qui doutent, qui pensent que notre lutte de militants pour la Mémoire de l’Espagne Républicaine est un combat d’arrière-garde.

Nous leur demandons de reprendre leurs analyses à la lueur des graves évènements qui se déroulent en Espagne. Depuis le retour au grand jour des franquistes, la scène politique espagnole vire au vinaigre. Si on utilise la concordance des temps, on pense aussitôt à la situation explosive du printemps 1936. Continuer la lecture de « La « Bête » est encore vivante : en 2020, comme en 1936, Franco toujours présent »

UNE CENTENAIRE RÉPUBLICAINE ESPAGNOLE A FUMEL

Enhorabuena, señora Rosario Ribera

En octobre dernier, une républicaine espagnole fêtait ses 103 ans à l’EHPAD de Fumel. Rosario Ribera, toujours pleine d’entrain et d’optimisme a vu sa jeunesse confrontée aux dégâts causés par la guerre civile espagnole. Comme bon nombre d’autres jeunes, elle a choisi la République contre le franquisme et l’obscurantisme, Franco ayant déclaré au lendemain de sa victoire que cela signifiait la fin de « l’esprit des Lumières ». Continuer la lecture de « UNE CENTENAIRE RÉPUBLICAINE ESPAGNOLE A FUMEL »

Une histoire de voleurs : le Pazo de Meirás

Pazo de Meiras

Le Pazo de Meirás illégalement séquestré par la famille Franco

Le retour du manoir du Pazo de Meirás dans le domaine public va dans le sens de la nécessité de mettre en œuvre les principes de Vérité, Justice et Réparation. En effet, dans le cas qui nous occupe, il s’agit de lutter contre les spoliations pratiquées par la terreur franquiste. En 1938, des groupuscules franquistes, pistolet au ceinturon, entrent dans les maisons. Ils exigent une contribution financière afin d’offrir le domaine au dictateur . En 1941, cette propriété est enregistrée illégalement par Franco comme bien personnel. Aujourd’hui, un juge a tranché : le Pazo de Meirás doit être restitué. Continuer la lecture de « Une histoire de voleurs : le Pazo de Meirás »

Voyage Franco de port

1re de couverture du belletin MER47 de Janvier 2020

Voyage Franco de port

Dans l’éditorial « Voyage Franco de port », le Président de MER47 revient sur l’exhumation, du Valle de los caidos, du dictateur Franco. L’article, publié dans le bulletin de liaison de l ’association, analyse le sentiment que cet événement, tant attendu, a provoqué chez les descendants et amis des exilés républicains espagnols en Lot-et-Garonne. Continuer la lecture de « Voyage Franco de port »

La mode, instrument et symptôme du franquisme

MEDINA-4-FEVRIER-1945-PAGE-10-source-biblioteca-nacional-de-espana

La mode franquiste, reflet des années noires

La mode outil de propagande pour Franco

A l’origine seulement fonctionnel, le vêtement est devenu avec le temps un outil de communication non verbal, permettant de transmettre de multiples messages. Le vêtement est le reflet de nos émotions, opinions et désirs. La mode lui confère une limite temporelle : ce qui est porté aujourd’hui est différent de ce qui sera porté demain. Au-delà de leur fonction utilitaire et d’une quête esthétique, nos vêtements sont le reflet de l’actualité, de notre société. Ainsi la mode traduit l’Histoire. La dictature franquiste a eu une empreinte sur la mode espagnole du 20ème siècle. Ce régime va s’en servir comme un objet d’influence sur la population et de propagande à sa propre gloire.

La mode à partir des années 50, vitrine d’une libéralisation de façade

Continuer la lecture de « La mode, instrument et symptôme du franquisme »

SAN JUAN DE LA PEÑA ET LES EXPOS D’ARMH – voyage MER 47 – 4

Le 15 avril était jour de retour en France et sur le trajet nous nous sommes arrêtés au monastère de San Juan de la Peña. En pleines Pyrénées se trouve le spectaculaire espace du Paysage Protégé de San Juan de la Peña et du Monte Oroel, et entre ses éléments plus remarquables on peut trouver le Vieux Monastère de San Juan de la Peña, trésor de l´époque médiévale.

Devant San Juan de la Peña

Continuer la lecture de « SAN JUAN DE LA PEÑA ET LES EXPOS D’ARMH – voyage MER 47 – 4 »

TERUEL – POZOS DE CAUDE – voyage MER 47 – 3

Le 14 avril nous amène à Teruel, belle ville riche de son passé architectural mozarabe, mauresque et art et déco qui nous accueille par une manifestation religieuse avec tambours géants. Nous avons le temps de découvrir son marché, ses spécialités, la tour des amants de Teruel, son musée qui accueille une exposition temporaire et itinérante sur la bataille de Teruel et bien d’autres lieux …

Continuer la lecture de « TERUEL – POZOS DE CAUDE – voyage MER 47 – 3 »

LE CIMETIERE DE TORRERO – ZARAGOZA – voyage MER 47 – 2

La matinée du 13 avril était consacrée à la visite d’un lieu de mémoire, le cimetière de Torrero sous la conduite de Paz Jiménez Seral, présidente de la fondation Bernardo Aladrén qui a pris le nom d’un dirigeant syndical socialiste et agit pour la collecte et la diffusion des archives sociales de l’UGT en Aragon. Elle nous a expliqué toute l’histoire de ce lieu mémoriel.

Paz et Gilbert devant le mur des fusillés

Continuer la lecture de « LE CIMETIERE DE TORRERO – ZARAGOZA – voyage MER 47 – 2 »

le 14 avril 2018 à Saragosse, MER47 vibrait aux couleurs de la République

Ce 14 avril 2018 tout l’Aragon vibrait aux couleurs de le République.
Des manifestations, des rassemblements à Huesca, Jaca, Saragosse, Teruel…. Et MER 47 présent en force à l’occasion de son voyage en Aragon dont nous rendrons compte ultérieurement !
A Saragosse plus de 2 500 personnes ont participé à la marche pour la République depuis la zone universitaire, au long des paseos Fernando El Católico et Gran Via, jusqu’à la Plaza de Aragon.
Beaucoup de jeunes dans ce défilé qui s’est prolongé jusqu’à 20 heures 30.
Un défilé ponctué d’interpellations adressées à la famille royale installée par Franco: « ¡Felipe acelera que viene la tercera ! », « ¡España mañana será republicana! ».
A la fin de la manifestation les participants se sont rassemblés devant une tribune placée sur le Paraninfo Universitario et discours et chants ont précédé la lecture du manifeste de l’Ateneo Republicano que nous reproduisons ci-dessous.

Continuer la lecture de « le 14 avril 2018 à Saragosse, MER47 vibrait aux couleurs de la République »

DES RÉPUBLICAINS HOMMES LIBRES MALGRÉ LES CAMPS DE LA HONTE

conference-suivie

Républicains espagnols, une autre approche à la journée de rentrée de MER 47

La journée de rentrée de MER 47 a abordé un aspect souvent méconnu de l’’exode des Républicains espagnols. Comment l’’esprit républicain qui animait ces hommes et ces femmes a été à l’’origine d’’une intense et diverse activité créatrice et culturelle malgré les souffrances et le mépris qu’’ils subissaient dans les camps de concentration.

Continuer la lecture de « DES RÉPUBLICAINS HOMMES LIBRES MALGRÉ LES CAMPS DE LA HONTE »

Pour le retrait  de la Légion d’Honneur attribuée à Franco

  Par décret du 22 février 1928 Franco  a été nommé Officier de la Légion d’Honneur puis Commandeur par décret du 26 octobre 1930 pour services rendus pendant la guerre du Rif aux armées françaises et à Philippe Pétain. Cette circonstance a été récemment découverte par Jean OCANA, ancien Consul Honoraire d’Espagne, à l’occasion de … Continuer la lecture de « Pour le retrait  de la Légion d’Honneur attribuée à Franco »
Source: LE BLOG DE « ¡ CAMINAR ! »

Companeras au “mois du documentaire” dans le fumelois

Une des compañeras, La Sole, guerrillera dans les maquis du Levant

Companeras, un documentaire de Jean ORTIZ et Dominique GAUTHIER

Dans le cadre du “mois du doc”, le cinéma Liberty de Monsempron-Libos propose un double programme le mercredi 18 novembre 2015. Le premier film, à 18h 15, est consacré au documentaire de Jean ORTIZ sur le thème des républicaines espagnoles depuis les années 1920 jusqu’à nos jours. Comme Fumel est un lieu important de l’accueil de la diaspora républicaine espagnole, il paraissait normal de présenter cette œuvre au public de notre région. Continuer la lecture de « Companeras au “mois du documentaire” dans le fumelois »

Camp de GURS – présentation TML – voyage MER 47 – 1

Camp de Gurs

GURS : quelques clips vidéo pour présenter le camp

En une dizaine de petites vidéos, vous allez suivre Raymond VILLALBA, de l’association Terre de Mémoires et de Lutes (TML), à travers le camp de GURS. Raymond fait resurgir la mémoire de tous ceux qui ont eu à connaître les souffrances infligées par le système concentrationnaire de la IIIe République française puis du régime de Vichy. Système mis en œuvre pour se débarrasser des Brigadistes internationaux, des Républicains espagnols, des Juifs… Continuer la lecture de « Camp de GURS – présentation TML – voyage MER 47 – 1 »

JAIME OLIVES NOUS A QUITTE

Nous étions nombreux ce mercredi 4 mars au cimetière de Monclar d’Agenais pour rendre un dernier hommage à Jaime OLIVES 

Jaime nous a quittés le 1er mars 2015 à l’âge de 93 ans.

93 ans faits de luttes pour la liberté et la justice dont, unis autour de lui et symbolisant tous les combats de sa vie, ont témoigné représentants de MER 47, de l’ANACR , de la CGT, du Parti Communiste et de l’Amicale des Guerilleros. Continuer la lecture de « JAIME OLIVES NOUS A QUITTE »